Archive | Billets d’humeur RSS feed for this section

Les grands méchants dans le cinéma

18 Jan

ET SI ON DEVENAIT TOUS GENTIL ?

A l’instar de Lemon, le héros bourru de La Parade, les « méchants » qui s’attendrissent au fil de l’histoire, ça existe ! Mais j’ai tout de même la désagréable sensation que cette « réalité » ne demeure que dans les films. Si la personne qui m’a persécuté pendant l’ensemble de mes années de lycée pouvait lire ce billet (Amanda, j’espère que tu te reconnaitras !), je lui en serais grandement reconnaissante. Je n’aspire pas à changer la face du monde. J’espère seulement adoucir la rancœur qui consume votre cœur. Laissez-moi vous narrer les histoires de 5 héros désagréables qui se sont apaisés avec le temps :AMERICAIN HISTORY X EDWARD

–   Americain History X, je vous présente Derek : nazi pur et dur, du genre crane rasé et croix gammée. Il arrive cependant à combattre son racisme viscéral en devenant ami avec un noir. L’aide apportée par son ami en prison lui apprend à surmonter la barrière de la couleur.

–       Le Plus beau des Combats relate l’histoire de la ségrégation raciale sur fond de match de football américain. A Alexandria, en Virginie, le lycée TC Williams est le premier de l’état à réunir des étudiants blancs et noirs. Mais connaissez-vous le point commun de l’ensemble des hommes américains, quelque soit leur couleurs de peau ? Le football. Ils ne demandent tous qu’à jouer au football ! Il est donc naturel que le capitaine de chaque équipe (noire et blanche, vous me suivez ?) souhaitent chacun prendre le commandement de l’équipe réunifiée. Bertier, le blanc, va même jusqu’à faire de petites vacheries à Julius, le noir. Qui vont finir en baston générale, vous vous en doutez. Mais l’amour du football finit par primer et Bertier va revoir son jugement. A la fin du film, ils se considéreront comme des frères.

–       RalphAvec Les mondes de Ralph, on a la preuve que parfois, dans les dessins animés, les méchants peuvent aussi devenir gentils. Ils le réclament d’ailleurs. Mais les gentils « d’origine », eux, ne sont pas préparés à un tel chamboulement ! Ralph doit prouver que lui aussi peut éprouver des sentiments. Il veut se sentir aimé et apprécié : un combat pour ses droits, qu’il mènera maladroitement en tant qu’ex-brigand, mais qu’il finira évidemment par gagner.

–       L’exemple du vétéran raciste de Gran Torino, Kowalski, qui prononce 18 insultes racistes à la minutes reste encore le plus significatif. Avec lui, tout le monde en prend pour son grade : les chinois, les noirs… Soyons clairs il n’aime pas ce qui n’est pas américain. Et pourtant, au contact de Thao, son voisin asiatique, il laisse enfin parler sa fibre paternelle. A la fin du film (attention, spoilers !), il mourra même, dans l’unique but de protéger une communauté qu’il ne pouvait autrefois pas encadrer.

Nelly–       Je ne pouvais pas finir cette rubrique, décemment, sans citer LA peste de la prairie ! Oui, j’ai nommé Nelly Olson, de la célèbre sérieLa petite maison dans la prairie. Avec ses robes à froufrous et ses bouclettes blondes, elle était la terreur de Walnut Grove. Celle que l’on aimait détester. Malgré tout, grâce à la force de l’amour, elle a changé ! Comme quoi, tout est possible. On l’a retrouvé métamorphosée, serviable et agréable à vivre, après son mariage avec son chéri… Comment, vous l’ignoriez !? Re-visionnez la fin de la série si vous ne me croyez pas, vous avez du manquer un épisode.

Maintenant, à vous de jouer pour faire en sorte que ces fabuleux destins ne se réalisent pas que dans les films (Amanda, ce message s’adresse encore à toi…). Prouvez qu’il n’y que les abrutis qui ne changent pas d’avis.